Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Comment choisir son premier cosplay ?

L'article vous plaît ?
  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages

 

Comment choisir son premier cosplay

Vous avez envie de vous lancer dans le cosplay et vous ne savez pas par où commencer? Cet article est pour vous !
Je vais vous guider dans vos tout premiers pas. Il ne sera pas question de fabrication aujourd’hui, ça sera pour le prochain article de cette série “Cosplay pour les noobs”. Aujourd’hui, on va parler de planification : comment choisir son personnage et comment l’analyser pour s’assurer qu’il est faisable côté technique, côté temps disponible et côté moyens financiers.

Choisir son personnage

Je vois souvent la question posée dans les forums par des aspirants cosplayeurs: “je suis grand/petit/moyen et gros/maigre/musclé/rond, j’ai les cheveux longs/courts/frisés et noirs/blonds/roux/verts, quel personnage me correspondrait, qui je peux cosplayer ?”

STOP ! Il n’est pas nécessaire de ressembler au personnage que l’on veut cosplayer. Pas du tout. C’est le costume que vous allez réaliser, la manière dont vous allez le porter, et comment vous allez rentrer dans la peau du personnage qui vont lui donner vie. Par conséquent, il vaut mieux choisir un personnage que vous appréciez, que vous rêvez d’être dans une autre vie, ou dont vous admirez la personnalité, le caractère ou les tenues. Parce que ce personnage et son costume, vous allez éventuellement passer des heures dessus à le préparer, si vous faites votre costume vous-même, et ensuite (et surtout) vous allez passer des heures dedans, à l’incarner en convention, en sortie ou en shooting !

Où trouver son personnage ?

Le cosplay ne recouvre pas que les univers japonais, c’est toute la pop culture au sens large qui est concernée par le mouvement cosplay, de nos jours. Vous pouvez trouver l’inspiration dans les dessins animés, les comics et bandes dessinées traditionnelles, les mangas, les jeux vidéos, les films, les sagas, les séries, ou tout simplement dans votre imagination.

Voici quelques exemples de cosplays pour les débutants (attention les cosplays de Goldorak et de Hatsune Miku sont pour les plus expérimentés) :

Cosplay Goldorak

Goldorak

Cosplay Harry Potter

Harry Potter

Cosplay Hatsune Miku Out of the gravity

Hatsune Miku

Cosplay Mavis Hotel Transylvania

Mavis Hotel Transylvania

Cosplay Natsu - Fairy Tail

Natsu Fairy Tail

Cosplay Star Wars

Star Wars

Cosplay Superman

Superman

Cosplay Tomb Raider

Tomb Raider

 

 

 

 

 

Quelle catégorie de personnage cosplayer ?

Un personnage principal :

L’avantage, c’est que ça sera bien plus facile de trouver des images du personnage, des accessoires ou éléments du costume à acheter ou des tutos pour les fabriquer. Mais d’un autre côté, dans les grosses conventions, on peut souvent retrouver 5 Harry Potter, 10 Iron Man et autant de Dark Vador ou Naruto…

Narutos convention anime expo 2012 deviant art

Narutos convention anime expo 2012 Deviant Art

C’est un avantage si vous voulez passer inaperçu ou vous faire des copains qui ont choisi le même héros que vous, ou un inconvénient si vous vouliez attirer l’attention des photographes ou avoir l’air original et sortir du lot…

Un personnage secondaire ou une tenue moins connue :

Il y a cette tenue unique, que vous n’avez entraperçue que 5 minutes dans l’ensemble de la saison Game of Thrones et que vous ne pouvez plus oublier… Ou ce personnage discret qui fait partie du “décor”, mais que vous trouvez trop “choupi”, ou dont le caractère vous correspond tellement…

C’est un choix original, les gens vont plus venir discuter pour vous demander quel est votre personnage, et si vous tombez sur un vrai fan de cet univers, ce sont généralement de belles rencontres humaines à la clé. Par contre, pour trouver des visuels sur lesquels s’appuyer pour réaliser le cosplay, le travail de recherche risque d’être un peu plus long, et moins fourni…

Par exemple, pour mon premier “vrai” cosplay, j’ai choisi Lucy Heartfilia (manga et anime Fairy Tail), mais pas une de ses tenues bleue et blanche “signature”… Cette tenue qui m’a tapé dans l’oeil (principalement parce que je cherchais un cosplay placard et que j’avais déjà des parties du costume dans ma garde-robe), elle n’apparaît qu’une seule fois dans le manga, sur une seule planche, et n’a pas été reprise dans l’anime. Je n’ai donc qu’une seule vue du costume, de face et en noir et blanc, et j’ai du extrapoler à quoi ressemble le dos, et les couleurs des différents éléments.

Lucy Heartfilia robe céleste de Léo

Lucy Heartfilia robe céleste de Léo

Un OC :

Mais c’est quoi un OC ? Un Original Character. Un personnage tout droit sorti de votre imagination, et que vous créez de toutes pièces. Il peut être rattaché à un univers particulier (une licence connue), ou pas. Liberté totale, créativité maximum, tant sur le visuel que sur le roleplay.

Original Character de Ely cosplay

Original Character de Ely cosplay

Deux questions à garder à l’esprit pour se sentir à l’aise dans son costume

Est-ce que ce costume va être confortable/pratique ?

Un point important surtout si vous avez l’intention de le porter en convention toute une journée. Des talons de 10 cm si vous n’avez pas l’habitude d’en porter, ou une armure complète pour une convention en plein été, ça peut devenir pénible au bout de quelques heures à arpenter les allées d’une convention.

Est-ce que je vais assumer ce costume ?

Certains super héros ont une tenue très moulante, certaines héroïnes de mangas sont très dévêtues, ou montrent des parties du corps que l’on n’assume pas forcément.

Il n’y a pas de réponse toute faite à ces deux questions, c’est très personnel. Ca dépend vraiment de la situation où on va porter le cosplay, de son image de soi, et de sa pudeur personnelle.

Comment analyser le costume ?

Niveau 1 : Collectionner les sources

Pour réaliser un cosplay ressemblant (sauf dans le cas du OC), vous allez avoir besoin d’images. Beaucoup d’images. De face, de dos, de profil, des photos en pied, des gros plans, voire des vidéos en mouvement pour voir comment les tissus et accessoires bougent.

Il y a de nombreuses façons de trouver des images de référence pour préparer son cosplay.

  • L’original : c’est assez facile de nos jours de trouver des visuels de jeux, de films, d’ouvrages grâce aux moteurs de recherche sur internet. Une petite recherche Google images avec le nom et hop : voilà des centaines de résultats.
  • Les fan arts : il s’agit de dessins, de peintures, de graphismes qui ont été réalisés par des artistes fans du personnage. Souvent il peut y avoir des variations de formes, de couleurs, de situations, ou des angles de vue différents. C’est une inspiration intéressante pour ouvrir le champ des possibles. On trouve beaucoup de fanarts sur tous les univers possibles sur les sites d’artistes tels que DeviantArt.
  • Les autres cosplayers : super pratique ! Dans le cas d’un personnage de pure fiction qui n’a pas été retranscrit en film (jeu vidéo, dessin animé, manga), on peut parfois se retrouver confronté à des sacrés défis techniques: en quoi faire cette arme lumineuse gigantesque, comment faire tenir ces cheveux à l’horizontale tout le temps, etc… Sur les blogs et sur Youtube, se trouvent potentiellement d’autres personnes qui ont déjà réalisé ce cosplay de vos rêves, et qui vous expliquent leur parcours, leurs défis, leurs astuces. Ça fait gagner un temps fou, et ça donne des idées auxquelles on n’aurait pas forcément pensé en tant que novice.

Où stocker tout ça ?

Pas forcément sur votre disque dur d’ordi, parce que toutes ces images, ça finit par prendre de la place… Il y a un outil en ligne fantastique pour regrouper toutes tes images, c’est Pinterest. C’est conçu comme un gigantesque tableau de liège ou album photo, où on peut épingler autant d’images que l’on veut, en les regroupant par thèmes, par personnages, etc. Voici par exemple mon tableau pour tous mes projets Cosplay, avec des sous-rubriques pour chaque personnage où j’ai déjà beaucoup de sources. Astuce : vous pouvez utiliser Pinterest comme outil de recherche, et épingler facilement les images, mais aussi importer des visuels de sites extérieurs, ou depuis votre disque dur.

Niveau 2 : Décortiquer le costume

Un cosplay, ce n’est pas qu’un vêtement, la plupart du temps. C’est l’intégralité du personnage qu’il va falloir analyser, pièce par pièce :

  • les vêtements : le haut, le bas, la ceinture, la cape, l’écharpe…
  • les accessoires : lunettes, chapeau, arme(s), appareil photo, parapluie, livre…
  • les armures,
  • les bijoux, les tatouages,
  • le make-up,
  • la coiffure.

Je reviendrai très prochainement sur ce sujet de l’analyse avec quelques exemples concrets de personnages plus ou moins compliqués que je vous décortiquerai élément par élément.

Le mieux, c’est de se faire une liste, pour ne pas oublier. Dans votre agenda, votre journal, un carnet de notes, sur votre ordinateur, sur une application, peu importe. Le tout c’est de pouvoir suivre son avancée et ne rien oublier. Car chacun de ces éléments sera soit à acheter, soit à réaliser, et va donc avoir un coût en matériel mais aussi en temps.

Côté pratique, j’aime bien l’application Cosplaner (Android), qui est gratuite. Elle vous permet de lister les éléments, les étapes pour les faire, ou ceux à acheter dans la boutique Cuzplay par exemple, d’avoir quelques visuels sous la main quand vous allez faire votre shopping.

Juger de la faisabilité du projet

Pour réussir son premier cosplay, trois facteurs entrent en jeu : la technicité, le coût, et le temps.

Ces trois facteurs sont interdépendants et vont s’influencer les uns les autres. Si le costume demande des techniques que l’on ne possède pas, comme le craft d’une armure en worbla, ou la couture d’un corset, soit ça va prendre beaucoup plus de temps à réaliser soi-même, soit ça va coûter nettement plus cher de trouver le bon élément tout fait et de l’acheter (ou le faire faire).

Gardez toujours, toujours, à l’esprit cette infographie : beau ET rapide ET pas cher, ça n’existe pas !

Infographie de Venn Diagram

Infographie de Venn Diagram

La technicité

C’est là que je reprends ma petite liste des éléments du cosplay et que je réfléchis :

  • Qu’est-ce que j’ai déjà dans mes placards ?
  • Qu’est-ce que je vais savoir fabriquer facilement ?
  • Qu’est-ce que je peux acheter tout fait sans chercher des heures sur le net ou me ruiner ?
  • Qu’est-ce qui est hors de ma portée techniquement parlant, ou risque de me demander beaucoup beaucoup de temps de recherches et d’essai/erreur si je veux apprendre cette nouvelle technique ?

Il est toujours préférable pour un premier cosplay d’opter pour un personnage assez simple, surtout si vous n’êtes pas expert(e) en couture ou bricoleur/bricoleuse aguerri(e). Et en particulier si vous avez l’intention de tenter un concours avec ce premier cosplay (pour les concours, il faut du 100% fait main en général, et pas de cosplay acheté). Exit la grosse armure, ou la méga crinoline, à moins d’être sûr de les trouver toutes faites à acheter.

Cosplay Goldorak

Pas facile

Cosplay Harry Potter

Facile !

 

 

 

 

 

Le budget

A moins d’être Crésus lui-même, ou héritier d’une famille fortunée, il est prudent de se fixer une limite financière à ne pas dépasser. Parce qu’avec un ruban par-ci, un nouvel outil par-là, c’est vite fait d’additionner les petites sommes et de manger des pâtes à partir du 15 du mois…

Avez-vous pensé à compter les produits de maquillage (si, si, même pour les garçons, c’est parfois nécessaire) ? La perruque ? Et les frais de port si c’est une commande internet ? Ce serait dommage de griller tout son budget dans ce MAAAAgnifaïque tissu pour les vêtements et de ne plus rien avoir pour les accessoires.

Le temps

Option 1 : “J’ai tout le temps que je veux”: C’est le Cosplay de vos rêves, vous avez décidé de commencer directement par le projet de toute une vie, tout broder et crafter à la main, pas de deadline ? Pas de problème. Quand ce sera fini, vous serez tellement fièr(e) d’avoir tout fait vous-même. Vous avez tout le temps de sourcer les matériaux, d’apprendre des nouvelles techniques, de tout broder ou peindre à la main, ou de faire réaliser votre cosplay sur-mesure par un artisan.

Option 2 : “Il me le faut pour avant-hier”: Si vous préparez ce cosplay pour une sortie, une convention, une soirée costumée, vous avez une date butoir. Pour avoir FINI le cosplay. Avoir fabriqué tout ce qu’il y a à fabriquer, et avoir trouvé/reçu tout ce qu’il y a à acheter. Faites-vous un genre de planning, pour ne pas être pris dans un rush de dernière minute et être au final déçu parce que votre cosplay n’est pas fini, pas complet, pas comme vous l’espériez. N’oubliez pas de compter le temps de recherche (des images, des tutos, des produits en ligne, des fournitures en magasin) et les délais de commande/acheminement des objets achetés sur le web, parfois à l’autre bout du monde… A nouveau, je recommande l’application Cosplaner, pour suivre son avancement et planifier ses différentes étapes.

 

J’espère que ce premier article vous a plu. Dans mes prochains articles, je vous parlerai plus en détail de l’analyse d’un personnage et des différents types de cosplays (fait main, acheté, placard, customisé).

N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions, ou des sujets “cosplay débutant” ou “couture” que vous voudriez me voir aborder dans cette rubrique, ou partager l’histoire de votre premier cosplay, comment et pourquoi vous l’avez choisi, les défis que vous avez dû surmonter ou ce qui vous a paru facile.

Bon Cosplay !

Serindyanë


L'article vous plaît ?
  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages

Serindyane

Elfe-papillon couturière, costumière et cosplayeuse. Retrouvez moi sur Instagram @Serindyane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.