Vincent Ropion, doubleur de Nicky Larson

L'article vous plaît ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

Vincent Ropion - Doubleur de Nicky Larson

Vincent Ropion – Doubleur de Nicky Larson

Chers lecteurs. Nous étions conviés à la Geek Universe 2 de Carpentras. Ce fut un immense plaisir d’interviewer Vincent Ropion, la voix de Nicky Larson ! Nous le remercions vivement pour avoir accepté notre entrevue !

Ecouter

Nico : Vincent Ropion, bonjour ! Nous sommes le blog les-dessins-animés.fr. Nous voudrions vous poser quelques questions pour en savoir un peu plus sur vous.

Alors, première question : comment êtes-vous devenu comédien ?

Vincent Ropion : je suis devenu comédien très jeune, j’ai commencé à 11 ans. C’est totalement grâce à ma maman qui n’est pas du tout dans ce métier. Mais un jour ça lui a pris comme ça, elle m’a dit : “ça ne te dirait pas de faire du théâtre ?”. Elle a appelé beaucoup de castings. J’ai commencé à tourner et à jouer au théâtre. À 13 ans, j’ai commencé le doublage. Ensuite j’ai pris des cours de comédie parce qu’une fois arrivé à l’adolescence c’est primordial. J’ai vraiment décidé de continuer à en faire mon métier. Mais je tiens à préciser que j’ai pris des cours après et c’est ce qui est le plus important pour faire ce métier.

Nico : quel est le premier dessin animé dans lequel vous avez prêté votre voix ?

Vincent Ropion : Candy.

Nico : quel est votre meilleur souvenir sur un plateau d’enregistrement ?

Vincent Ropion : j’en ai plein. Mais un jour j’avoue que j’ai été extrêmement fier de doubler une semaine entière avec Claudia Cardinale. C’était formidable. On était que tous les deux !

Nico : ça devait être génial en effet ! On va parler maintenant du dessin animé culte de Nicky Larson qui intéresse le plus vos fans. Pouvez-vous nous parler du doublage de Nicky ?

Vincent Ropion : c’est un doublage totalement bizarre parce qu’on ne prenait pas vraiment le temps et on faisait un peu “n’importe quoi” mais finalement c’est devenu culte ! Ça a plus. On s’est amusé énormément. On se faisait rire les uns les autres.

Il y a les deux parties de Nicky Larson : ceux qui aiment City Hunter, l’oeuvre originale et ceux qui aiment Nicky Larson, la version française qui n’est pas du tout fidèle à l’originale.

Pour moi c’est un excellent souvenir parce que je me suis vraiment amusé. C’est devenu culte comme ça et je ne le soupçonnais pas une seule seconde.

Nico : quels sont les dessins animés que vous avez doublé récemment ?

Vincent Ropion : Baby Boss, Tous en scène et beaucoup de personnages dans Titeuf. Il y a aussi une série de dessins animés qui s’appelle Thunderbirds. Voilà à peu près les derniers que j’ai fait.

Nico : je suis fan du dessin animé Lastman. Pouvez-vous nous parler de votre expérience dans ce projet ?

Vincent Ropion : c’était très intéressant parce qu’on n’avait pas le dessin animé dans sa forme finie. Nous n’avions que le story board. Nous avons totalement créé les voix et ensuite ils ont fait l’animation sur nos voix. C’est ce qui donne, à mon avis, à ce dessin animé français, une qualité différente et je suis très content. Je crois d’ailleurs qu’ils sont en train de préparer la deuxième saison. Ça a très bien marché.

Nico : en dehors de votre métier de comédien, quels sont vos activités et vos loisirs ?

Vincent Ropion : je suis papa donc j’ai beaucoup d’activités avec mes filles et puis j’adore la musique et le cinéma.

Nico : dans quelles autres oeuvres vos fans peuvent-ils retrouver votre voix si charismatique ?

Vincent Ropion : dans Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire avec Neil Patrick Harris sur Netflix. Je vais faire le dernier Spielberg [ndr : Ready Player One]. J’ai aussi fait Thunderbirds comme je vous l’ai dit et puis voilà ! J’ai un téléfilm avec Dominic Monaghan qui va bientôt se faire.

Nico : Merci beaucoup Vincent Ropion pour avoir accepté cette interview.

Vincent Ropion : Merci à vous !

Recherches utilisées pour trouver cet article :vincent ropion


L'article vous plaît ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *