Podcast – My Hero Academia

L'article vous plaît ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

Podcast - My Hero Academia

Sommaire :

  • Synopsis de la série
  • Personnages principaux
  • Débat : shonen ou comics
  • Décryptage de la série et clins d’oeil

Ecouter

Manu : Salut les amis ! Bienvenu dans ce nouveau podcast consacré à My Hero Academia. Aujourd’hui, on est avec Nico, notre chroniqueur favori suivi de Julien […]. Et sans oublier notre jeune recrue Alex !

Nico : on va parler d’un super shonen !

Manu : oui ça a fait un gros carton donc on ne pouvait pas passer à côté de l’opportunité de faire ce podcast. Alors on va demander le traditionnel résumé de la série à Nico et Alex.

Alex : je vais commencer et Nico me soutiendra.

Pour le synopsis : on est dans un monde où 80 % de la population a des super-pouvoirs dans le manga ils appellent ça des alters. On va suivre un jeune garçon qui s’appelle Izuku Midoriya qui est un jeune garçon de 15 ans. Il est en dernière année de collège.

Sa particularité est qu’il rêve de devenir un super héros. Tout le monde a des super-pouvoirs et ce qu’il fait qu’il existe le métier de superhéros. Il y a aussi des super-vilains.

Le rêve de Izuku est de devenir le numéro un des super-héros mais sa particularité est qu’il n’a pas de pouvoir donc il est très mal barré !

On va suivre son aventure et il faut savoir que dans ce monde-là, il y a le numéro un des super-héros qui est très connu et qui s’appelle All Might. C’est plus ou moins l’idole d’Izuku. C’est ça le synopsis.

Nico : comme le dit Alex, 80 % de la population a des super-pouvoirs et bien entendus notre pauvre héros fait partie du quota des 20 % d’être-humains qui n’ont pas de super-pouvoirs à la naissance.

Manu : pour avoir des super-pouvoirs à la naissance que faut-il ?

Nico : c’est génétique. On est dans un univers à la X men sauf qu’il est inversé. C’est-à-dire que la minorité des gens qui ont des supers pouvoirs dans X men correspond à la majorité des gens dans My Hero Academia.

C’est-à-dire que ton voisin peut cracher du feu et avoir ta voisine comme femme élastique. Izuku représente donc la minorité dans cet univers là. Il n’a pas de pouvoir. D’ailleurs, ses parents en ont (ce qui est très drôle) mais lui n’en a pas. Il fait partie des 20 % de la population qui ne possède aucun pouvoir donc c’est un être humain ordinaire qui évolue dans un monde extraordinaire.

Manu : que va-t-il passer à Izuku ?

Nico : le destin va frapper à sa porte. Il va rencontrer son idole de toujours : All Might qui est une sorte de Superman de cet univers là.

Il va lui poser la question fatidique suivante : “est-ce qu’on peut devenir un super héros sans super-pouvoirs ?”. Izuku a un rêve exacerbé : il veut devenir un très grand super héros.

Mais le problème est que sans super-pouvoir, il est mal barré. En posant cette question à son idole de toujours All Might, il saura s’il peut réaliser son rêve ou non. All Might lui répondra que c’est malheureusement impossible.

Il va alors se passer un événement qui va prouver à All Might que même sans avoir de super-pouvoir on peut avoir un esprit de super-héros. Cela va décider All Might à dévoiler son plus grand secret à Izuku en lui disant que son alter peut se transmettre à quelqu’un d’autre.

All Might a décidé de choisir Izuku pour qu’il devienne son héritier. La série commence à partir de là. Izuku veut intégrer une école d’où le titre du shonen My Hero Academia qui est l’école de superhéros la plus prestigieuse.

Manu : l’histoire que tu me racontes me fait penser à une sorte de morale qui se cache derrière : “si tu crois très fort en tes rêves, tu peux développer des capacités extraordinaires grâce au mental. Même si tu pars avec un handicap dès la naissance, tu peux tout défoncer avec ton mental”.

Nico : c’est dans les codes du shonen classique. C’est comme Luffy dans One Piece qui chope le pouvoir de l’homme élastique. Le problème, c’est qu’il veut devenir pirate mais il ne peut plus nager à cause son super-pouvoir. Mais malgré tout, il va continuer à poursuivre son rêve.

Julien : comme dans Hunter X Hunter aussi où on retrouve les codes du shonen.

Manu : oui mais c’est un shonen particulier car il est sur un fond de comics. On en parlera tout à l’heure.

Nico : ce qui est très intéressant dans My Hero Academia, c’est qu’une fois arrivé dans cette fameuse académie de super-héros, on a une pléthore de nouveaux personnages. Une espèce de raz-de-marée de personnages plus charismatiques les uns que les autres. Ne serait-ce que dans la classe des 20 étudiants de Izuku Midoriya qui est la classe de l’élite. Il y a toute la future crème des super-héros à venir.

Manu : c’est la 6ème 1 du collège (rires).

Nico : oui c’est ça ! Ils doivent tous passer une épreuve écrite et pratique sévère pour pouvoir entrer dans cette classe d’élite !

Manu : c’est une école privée ou publique ?

Alex : oublique je crois.

Julien : n’y a-t-il pas Saitama ?

Nico : tu verras, il y en a un qui s’apparente à Saitama. C’est All Might qui est aussi bourrin que Saitama !

Manu : finalement c’est une école pour les cancres alors ! Parce que si c’est pour apprendre des super-pouvoirs et que tu me dis que 20 % a des super-pouvoirs alors ce sont des cancres.

Nico : dans la vraie vie de tous les jours, les gens qui possèdent des pouvoirs n’ont pas le droit de les utiliser sans licence de super-héros.

Alex : il y a tellement de pouvoirs, qu’ils sont obligés de réglementer leur utilisation.

Manu : quelles sont les conditions pour pouvoir utiliser les pouvoirs ?

Nico : il faut avoir la licence de superhéros.

Manu : oui mais quelles sont les circonstances qui amènent à utiliser les super-pouvoirs ?

Alex : une fois que tu as ton badge tu peux l’utiliser n’importe quand.

Nico : si tu n’as pas ton badge et que tu utilises ton super-pouvoir, tu es hors-la-loi. Il ne faut pas que tu te fasses prendre. L’utilisation inadaptée de ton pouvoir peut t’amener à être un super-vilain par rapport aux lois de cet univers là.

Manu : on va pouvoir passer à la deuxième partie de l’émission : on va vous demander vos personnages préférés.

Alex : il y en a plein. Mais si j’en choisissais un, ça serait Katsuki Bakugo. Dans le manga, il est considéré comme le rival de Isuku. Il est à la limite entre le vilain et le héros. Il ressemble à Végéta, c’est le héros l’être vraiment. Il est tout le temps en train de râler, il se prend pour le meilleur qui va tuer tout le monde. Alors qu’il a un bon fond. C’est juste qu’il est un peu trop badass et excentrique.

Nico : il est plus que excentrique : il est trash. Quand je l’ai vu, je me suis dit que c’est vraiment le végéta de My Hero Academia. Contrairement à Izuku qui ne ressemble pas du tout à San Goku. C’est le Prince Noir, d’un orgueil et d’un ego démesurés. Il n’en a rien à foutre de tout le monde mais malgré tout il a quand même lui aussi un esprit de super-héros. On se dit que ce mec là serait plus à l’aise à être un super-vilain qu’à incarner un super-héros. A un moment donné, il y a un gros doute : on se dit que ce mec là va briller puis passer du mauvais côté. Mais non !

Manu : si tu avais un personnage, lequel choisirais-tu ?

Nico : celui qui a le charisme et l’aura d’un Batman c’est Fumikage Tokoyami. Je l’adore ! Au départ je le trouvais un peu ridicule parce qu’il a une tête d’aigle. Son super-pouvoir, c’est son alter-ego ténébreux qui lui sert de pouvoir. Comme dans Green Lantern.

Alex : on dirait un animal de compagnie. Il est tout le temps sur lui. C’est une espèce d’ombre noire qui a une forme avec un nom. C’est un avatar.

Nico : il est capable de faire ce qu’il veut avec. C’est ce qui lui donne un côté babass.

Manu : qu’est-ce qui peut faire par exemple ?

Nico : il peut faire ce qu’il veut. Il est très rapide. Il a des capacités fulgurantes assez nettes.

Alex : il peut s’en servir de grappin ou pour se défendre… Il peut vraiment quasiment tout faire avec. Il est complet mais c’est comme tous les super-héros, ils ont leurs défauts.

On a l’impression que dans cette anime, autant les super-héros ont des pouvoirs très développés mais en contrepartie leurs défauts sont très prononcés.

Nico : c’est normal comme pour Superman.

Alex : ça équilibre un peu les choses aussi.

Alex : autre chose que je voulais dire par rapport à All Might : tu me diras pourquoi Nico mais je ne comprends pas pourquoi ils l’ont beaucoup américanisé ?

Manu : on voulait justement aborder la question de savoir si ce shonen sur fond de comics était plutôt à classer comme shonen ou comme comics.

Nico : oui tout à fait et on revient à la question d’Alex. C’est vrai que All Might est énormément américanisé. Il incarne vraiment une sorte de Superman, c’est un symbole inébranlable qui est capable de déplacer des montagnes. Il y a aussi des valeurs très ancrées dans les comics américains comme l’entraide, défendre la veuve etl’orphelin, être cool avec ses copains, etc.

Manu : oui on avait compris qu’il ressemble à un super héros américain mais je voulais demander si l’auteur de My Hero Academia serait un fan de comics ?

Nico : c’est évident. Mais là où je voulais en venir c’est que si on y regarde de plus près, le seul super héros qui ressemble trait pour trait à un super-héros de comics américain, c’est All Might.

Tous les autres personnages ressemblent beaucoup plus à des personnages de shonen. Il ont des super-pouvoirs qui ne sont que des prétextes. Si tu prends la classe de Izuku, d’ailleurs on le voit dans le dernier ending de la série, tu pourrais transposer les élèves dans un autre univers et leur donner d’autres pouvoirs et ça resterait des héros de shonen. Alors que All Might mis dans un autre univers resterait un héros de comics américain.

Alex : oui c’est vrai. Mais il est dessiné comme ça aussi.

Manu : oui c’est un hommage. C’est consacrer à un personnage toutes les caractéristiques de super-héros de comics.

Nico : oui, il y a des tonnes de clin d’œil aux comics américains.

Julien : rien qu’en regardant le logo de l’anime, ça fait penser à du comics.

Alex : il y a aussi d’autres choses que j’ai aimé dans cette anime. Pour moi le héros n’est pas du tout shonen je trouve.

Manu : Nico n’a pas l’air d’accord.

Alex : pour moi, un héros de shonen c’est un mec plus ou moins lambda qui n’est pas super fort, qui va s’entraîner et qui va réussir alors qu’Izuku est faible, intelligent et peureux.

Nico : oui, il est heureux au premier abord mais il est capable de dépasser sa peur.

Alex : oui, il dépasse sa peur mais dans tous ses actes, il pleure. Tu voix ce que je veux dire ? C’est pour ça que pour moi il n’est pas du tout shonen. Est-ce que tu vois, toi, San Goku pleurer dans un combat ? Alors que quand tu vois Izuku, il a les larmes aux yeux.

Nico : oui c’est vrai.

Alex : voilà pourquoi pour moi ce n’est pas un héros shonen.

Nico : c’est vrai qu’on a affaire à un caractère atypique mais qui a déjà été vu dans le monde du shonen. Si on regarde En selle, Sakamichi, l’anime sur le cyclisme : le héros ressemble au profil psychologique d’Izuku. C’est-à-dire : une personne qui est pleurnichard et qui finalement va découvrir son potentiel pour lui permettre d’accomplir son rêve. Et c’est ce qui se passe pour Izuku.

Pour moi il est donc un héros de shonen dans le sens où il a un rêve, il va recevoir un don pour accomplir ce rêve. Il va entrer dans une école pour affronter toutes ces épreuves et il va s’entraîner car il n’a pas la maîtrise absolue de son pouvoir. Il va apprendre aussi à s’en servir et tout cela fait qu’Izuku est un héros de shonen selon les codes du shonen.

My Hero Academia ressemble finalement à Naruto dans lequel tu as un héros qui est bon à rien. Il va entrer dans une école de ninja et se former pour être à la tête de tous les ninjas. Avec Izuku, on a le même cheminement : on commence avec un bon à rien et va finir (peut être) avec un numéro un de super-héros.

Le fait de prendre un héros pleurnichard et intelligent ne contredit pas le fait qu’il ne soit pas un rôle de shonen.

Manu : en tout cas, joli débat.

Nico : j’aime bien Izuku parce que ça m’a rappelé par exemple un super-héros que j’adore et qui me rappelle Peter Parker dans Spider Man. On est dans ce cadre là où l’on suit un héros qui est un teenager comme Peter Parker. Au début de Spiderman qui va évoluer avec son nouveau pouvoir. Il va se faire de nouveaux amis grâce cela et tout le cheminement me fait énormément penser à l’anime.

Alex : je connais très peu les comics mais c’est vrai que d’après ce que tu dis, ça y ressemble beaucoup. Cet anime marche très bien et j’adore lire le manga. Il est très facile à lire et c’est très intéressant.

Manu : désolé de vous interrompre mais il est temps de passer au petit quizz.

Je vais vous poser une série de questions. Est-ce que ça vous dit de faire une battle entre Nico et Alex ? On va compter les points.

Qui est l’auteur de mail héros Academia ? C’est Kōhei Horikoshi.

Personne n’a su répondre correctement ! Vous commencez bien les mecs.

Comment s’appelle le pouvoir de ceux qui en possèdent ?

Nico : les alters.

Manu : quel pourcentage de personne ne possède pas de super-pouvoir ?

Alex : 20%.

Manu : comment fait Isuku pour avoir l’alter de All Might ?

Nico : il avala un cheveu. 

Quelle est la phrase fétiche de All Might ?

Alex : “La cavalerie est là”.

Manu : comment s’appelle le groupe de méchants qui attaquent les élèves ?

Nico : La ligue des vilains.

Manu : quel est le pouvoir de Ochaco ?

Nico : le zéro gravité ! Elle est capable d’annuler la gravité.

Julien : j’ai une question difficile. Quel est le score du héros au lancé de balles avec son alter ?

Alex : c’est 705.3 m !

Nico : la vache c’est ça ?

Julien : bravo Alex. Ça vaut 10 points.

Autre question : comment s’appelle le prof principal de la 2sd 1B ?

Nico : c’est Eraserhead, son nom de héros.

Julien : bravo !

Alex : son nom c’est Shota Aizawa.

Manu : merci les gars, nous sommes arrivés au terme de l’émission.

Alex : vous êtes maintenant libres d’aller lire le manga ou regarder l’anime !

Nico : n’hésitez pas aussi à aller faire un petit tour sur l’univers étendu de My Hero Academia vigilante qui vaut le coup d’être lu. J’espère qu’il y aura une adaptation animée !

Manu : vous avez compris : si vous voulez aller voir My Hero Academia, foncez ! Alors on se retrouve pour un prochain podcast. A bientôt !

 

Pour aller plus loin…

Recherches utilisées pour trouver cet article :voir anime my hero academia
L'article vous plaît ?
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *