Doublage – Interview de Chantal Baroin

L'article vous plaît ?
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

Chantal Baroin Doublage Mang'animes

Chantal Baroin au Mang’animes 2018

 

Nous tenons à remercier Chantal Baroin, doubleuse de Erza dans Fairy Tail et de Fuu dans Samurai Champloo, pour nous avoir accordé notre interview au Mang’animes 2018. Voici les propos recueillis par Nicolas notre chroniqueur.

Nicolas : Bonjour Chantal Baroin. Merci de nous accorder cet interview ! Alors, première question : comment es-tu devenue comédienne ?

Chantal : Dès l’âge de 12 ans, je voulais être comédienne. J’étais super fan de Louis de Funes. Je m’étais dit que je voulais faire ça ou rien. Donc, voilà, j’ai fait ça et je n’ai jamais lâché.

Nicolas : Comment es-tu devenue comédienne de doublage pour prêter ta voix ?

Chantal : Un jour quelqu’un m’a dit : “Mais pourquoi tu ne fais pas comédienne de doublage”. J’ai répondu : “Tu fais bien de m’en parler”. Je savais à peine ce que c’était ! C’était en 1996. A l’époque, quand on prenait des cours de théâtre ou une autre formation, on ne parlait pas de cette facette du métier qui est vraiment importante. Mais le doublage à l’époque était un peu décrié. Donc j’ai suivi les conseils de mon ami François Pacôme qui faisait beaucoup de doublages à l’époque. J’ai donc appelé une société, je suis allé assister. J’ai fait mon petit bonhomme de chemin comme ça toute seule. Mais c’est bien que mon ami François Pacôme m’en ait parlé. […] Il m’avait dit que ça allait être génial et je ne regrette pas !

Nicolas : Quel fût le premier dessin animé dans lequel tu as prêté ta voix ?

Chantal : C’était l’un des premiers…  C’était un dessin animé en 3D, ça se passait sous la mer. C’était très joli. C’étaient des petits robots jumeaux qui s’appelaient Tic et Toc. Très rigolos ! (N.D.T : le dessin animé s’appelait Aqua Kids).

Nicolas : Quel est ton meilleur souvenir sur un plateau d’enregistrement ?

Chantal : J’ai pleins de souvenirs merveilleux sur Bones que j’ai fait pendant 12 ans. Sur une série aussi que j’ai fait avec Martine Meiraghe qui nous a quitté l’année dernière. La série s’appelait Joan of Arcadia pour TF1. C’était vraiment une super série, j’adorais bosser avec Martine. J’ai de très bons souvenirs avec elle. Il y a aussi la série As If, où l’on m’a donné ma chance. Thierry Wermuth m’avait fait passé des essais pour cette série anglaise. Il y a aussi Fairy Tails et Game of Thrones. C’est difficile de dire un souvenir, il y en a plein et encore j’en oublie beaucoup.

Nicolas : Justement, celui qui intéresse le plus nos fans c’est Fairy Tail. Est-ce que tu peux nous parler de cette expérience ?

Chantal : Alors Fairy Tail, c’est assez particulier. J’ai passé des essais avec le directeur artistique Bruno Meyer qui avait pensé à moi pour le rôle. J’étais ravie de faire partie de cette nouvelle aventure. C’était un peu compliqué parce qu’on enregistrait tout seul. Je n’ai jamais travaillé avec Arnaud Laurent (N.D.T : voix de Natsu). On s’est rencontré en convention après ! Je l’entendais parce qu’il avait enregistré avant moi mais on n’enregistre pas ensemble. C’est très rare qu’on enregistre ensemble mais je m’amuse et c’était super de bosser avec Bruno Meyer qui ne dirige plus la série aujourd’hui. Je m’amuse avec Erza qui est quand même un personnage un peu particulier.

Nicolas : Aurais-tu des comédiens ou des films qui t’ont inspiré à faire ce métier ?

Chantal : Oui, à part Louis de Funes qui m’a inspiré, j’aimais beaucoup une actrice comme Catherine Deneuve. J’ai vu certains films plus d’une dizaine de fois comme Le sauvage de Jean-Paul Rappeneau et Le dernier métro de François Truffaut. J’étais tellement fan de ces films qu’à l’époque je connaissais les dialogues par cœur ! Pour te dire ! C’était vraiment des films que j’ai aimé […].

Nicolas : Tu arrives aussi bien à incarner des jeunes filles dynamiques comme Fuu dans Samurai Champloo mais aussi des guerrières comme Yara Greyjoy de Game of Thrones ou même Erza de Fairy Tail. C’est hallucinant comme tu arrives à moduler ta voix ou à la transformer parce qu’entre Erza et Fuu on ne te reconnait presque pas. Comment fais tu ?

Chantal : Dans Samurai Champloo, Fuu est plus jeune. J’avais alléger ma voix. L’énergie du personnage est différente comparée à Erza et Yara Greyjoy. Mais tu connais le principe : en doublage il faut que tu sois fidèle au personnage que tu doubles au maximum. C’est des sources d’inspiration quand même, je suis gâtée. Je ne calcule pas vraiment les choses. C’est des choses qui me viennent d’instinct […] par rapport à ce qu’il y a à jouer et par rapport à ce qu’on voit à l’image.

Nicolas : En dehors de ton métier de comédienne, as tu d’autres activités ou des loisirs ?

Chantal : Non je suis déjà assez occupée. Je ne fais pas que du doublage comme tu le sais peut être. J’ai commencé par le théâtre, j’ai un projet pour l’année prochaine et je tourne aussi pour le cinéma et pour la télévision. Comme loisirs, j’aime partir en vacances au soleil (rires). Je regarde beaucoup de séries, je vais beaucoup au cinéma. Je trouve que c’est important de se nourrir d’autres œuvres. Et puis de rencontrer des gens qui n’ont rien à voir avec le métier parce que si on reste tout le temps avec des gens qui font le même métier on se sclérose au bout d’un moment. Donc je trouve que c’est bien d’aller voir des choses ailleurs.

Nicolas : Où peut-on retrouver ta voix et quelle est ton actu du moment ?

Chantal : Je suis sur plusieurs dessins animés. Je fais Tib & Tatoum pour TF1. Je fais la maman de Tib, le héros. Ça commence à être diffusé le dimanche matin. C’est sur la préhistoire et c’est très joli. Là, je vais prendre le doublage de Super Girls. Je fais le doublage de certaines héroïnes assez délirantes. Ça se passe dans une école de super héroïnes.

Je vais tourner au mois de mai le pilote d’une série TV, une comédie. Ça s’appelle La grande tambouille. Ça se passe dans les coulisses d’un restaurant avec tout ce qui peut arriver de drôle et de moins drôle !

Nicolas : Merci beaucoup Chantal de nous avoir accordé cet interview et, qui sait, à bientôt dans une prochaine convention.

Chantal : Merci à vous !

Propos recueillis par Nicolas, notre chroniqueur et son cameraman Juju Baffy.

Vous pouvez retrouver l’actualité de Chantal Baroin sur sa page en cliquant ici. 

Recherches utilisées pour trouver cet article :Chantal baroin
L'article vous plaît ?
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.