Comment protéger son costume de cosplay ?

L'article vous plaît ?
  •  
  • 10
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages

Comment protéger son cosplay

Mon cosplay pendant la convention ! Comment le protéger avant, pendant et après !

Hello amis Midgardiens, me revoilà ! J’ai enfin pu sortir Sylvanas Windrunner lors du Hero Fest et forcément elle n’a pas été épargnée par les aléas de la convention.

Comme peut-être beaucoup d’entre vous, j’étais enthousiaste à l’idée de montrer mon cosplay, qui a beaucoup marché auprès des visiteurs, mais je n’avais pas pensé à ces aléas qui allaient l’abîmer.

C’est pour cela que je vais vous parler de l’avant, du pendant et de l’après convention de ma Sylvanas, ou d’une armure en général, pour vous expliquer ce qu’il faut faire pour protéger votre bébé.

1) Protéger son costume avant la convention

L’avant, et même bien plus que l’avant convention, est la base du craft d’armure : la sous-couche. Elle fait partie des mystères de la vie du cosplayer et recèle de nombreux secrets et je ne les connais pas tous. Il y a plusieurs produits que nous adorons et conseillons.

Le premier, le plus connu de tous est le Plastidip. C’est une bombe aérosol, ce qu’il y a de plus simple, qu’il suffit d’appliquer en trois couches espacées de 30 minutes. Bien appliquée, le résultat est vraiment très beau. Cette sous-couche offre une homogénéité de la matière et ôte cet aspect “mousse” en offrant un aspect très lisse. Bémol : il faut effectivement bien l’appliquer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kamui Cosplay a fait une vidéo expliquant très bien le pourquoi du comment, mais, si vous pulvérisez trop près, c’est pas bien, si vous pulvérisez trop loin, c’est pas bien. Vous devez en plus faire chauffer la canette au bain marie 1 à 2 minutes pour éviter d’avoir des bulles sur votre mousse.

De plus, le produit est cher et s’épuise très rapidement puisqu’il faut trois couches par pièce.

Et enfin, un élément à ne pas négliger : la toxicité du produit ! L’odeur est vraiment trop chimique et le produit est…légèrement cancérigène. Si vous n’avez pas d’extérieur je vous le déconseille fortement !

J’utilise, pour ma part, la colle à bois. Trouvable facilement à Castorama, pas trop chère (pour la durée). Elle s’applique au pinceau, et il faut bien l’appliquer pour ne pas avoir de traces de pinceaux trop visibles. Je mets pour l’instant 3 couches, en sachant qu’il faut attendre que chaque couche sèche bien avant d’en mettre une autre. Kinpatsu, notre déesse à tous, elle, met 6 couches, et le rendu de ses armures est complètement lisse, brillant et propre. C’est de plus un processus relativement agréable car je peux le faire en prenant mon temps devant ma télé, sans risquer de mourir d’un cancer des poumons, c’est juste très long !

De plus, il faut savoir que si la colle à bois donne un magnifique aspect lisse et brillant, elle ne permet pas une immense flexibilité des pièces d’armures. En effet, elle a un effet durcissant, qui fait que si vous pliez trop certaines pièces, BADABOOM et CRAC, la peinture se fend et bah c’est raté quoi ! Donc attention aux pièces que vous sous-couchez avec ! Pour l’instant je n’ai pas eu ce souci, sauf pour la ceinture de Sylvanas qui dans la valise a été un peu…tordue !

Enfin, d’autres sous-couches existent bien entendu, en ce moment celle dont j’entends le plus parler est le Flexi-paint ! Diluée avec un peu d’eau, cette sous-couche serait apparemment parfaite puisqu’une fois sèche, on ne verrait plus les traces de pinceaux, et effectivement j’ai pu le constater, le rendu est propre et on ne voit pas les traces de pinceaux ! D’un autre côté, j’ai eu sur la même sous couche des échos négatifs donc je ne sais pas trop quoi en penser, de ce que j’ai vu c’était top ! Pour autant j’aime vraiment ma colle à bois car c’est un moment où je me détends tout en travaillant sur mon costume. A vous donc de choisir ce qui vous plaît le plus !

Partie 2 protéger son costume sylvanas

2) Préserver son cosplay pendant la convention

Ça y est, votre cosplay est fini, vous êtes trop fier et vous voulez le montrer aux autres et le Jour J est arrivé ! Je ne parle pas du jour de la convention, mais de la veille ! Celui où vous vous arrachez les cheveux en vous demandant comment vous allez ranger votre costume sans l’abîmer, si vous n’avez rien oublié.

Oui ce jour là, le jour stressant. Je vous conseille de faire des répétitions de rangement d’armures : quelle pièce va aller dans ce coin là ? Quelle pièce je peux légèrement plier ou non ! Et avec ceci-dit, peut-être du papier bulle et une valise dure ! Comme cela, en cas de choc…. pas de souci ! Et ça c’est déjà rassurant ! Une fois que c’est fait, ne faites pas comme moi, ne prenez pas votre cosplay comme acquis, IL VA PEUT ETRE SE CASSER ! Alors prenez un kit de premier secours : mousse, colle, épingle, clips, de quoi réparer en urgence votre bébé après le premier jour !

Ca y est…Le jour J est enfin arrivé ! Vous enfilez votre costume, le make-up, vous galérez un peu à marcher, vous stressez, vous testez, c’est bon on y va !

Et là commence à la fois, la rançon de la gloire et le calvaire ! L’arc ayant été imprimé en 3D, il a été fait de manière à être léger au maximum, mais il faisait 1m50, et… mine de rien il était très lourd. Au bout de 10 minutes j’ai compris que je n’allais pas le lever pour prendre la pose pour chaque visiteur qui voulait une photo !

Ne croyez pas que les gens vont faire attention à votre cosplay, à vos accessoires, et à votre espace intime ! NON, les cosplayers et photographes respectent et connaissent le travail et la fragilité d’une armure, mais les visiteurs lambda non ! S’ils vous demandent, déclinez les autorisations pour toucher votre costume avec politesse. La plupart reste à distance, mais certains posent directement la main sur les cranes et cornes en Foam Clay de vos épaules ! HEIN oui c’est à toi que je parle !

Faites également attention dans les allées et prenez le temps de marcher, ne vous pressez pas dans les allées ! L’idéal est d’avoir un helper pour vous aider et protéger les parties à risque !

Bon maintenant j’attaque la partie “comment j’ai failli me retrouver la poitrine à l’air en pleine convention”. Mon bustier étant un poil trop grand j’ai passé mon temps à le remonter pour le caler correctement et à force bah une jointure a cassé ! Et boom ! Que faire ? Soit je repartais à l’hôtel pour ne plus revenir, soit je trouvais une solution. Sachez que lorsque vous êtes en galère, avec une veste sur la poitrine, et votre bustier se faisant réparer rapidement par un stand de réparation cosplay, les visiteurs….s’en fichent et vous prennent quand même en photo ! Je remercie cet homme qui m’a pris en photo alors que j’étais pas dans la position la plus digne du monde. Et c’était assez gênant. Mais bon, après tout c’était un problème de conception de ma part ! C’est pour ça que je parle de kit de réparation à avoir au moins à l’hôtel).

De plus, prévoyez une partie sur votre cosplay pour glisser ou mettre vos affaires personnelles : téléphone et argent.

Après ces mésaventures, ce n’est que du bonheur, amis, photographes, visiteurs, cosplayers, de nouvelles rencontres, de belles photos, le mix parfait pour une convention réussie !

3) Réparer après la convention

L’après, ah l’après. Ne vous inquiétez pas, si le syndrome post convention n’est pas reconnu comme une maladie, ELLE EXISTE. La semaine qui suit, vous vous sentez vide et triste, car vous avez passé des mois pour deux jours et d’un coup c’est fini. Place aux réparations.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En effet, je n’avais pas pensé aux frottements entre les jambières et les cuisses, ce qui fait que toutes mes fioritures en Patarev sont parties. Je vais donc me diriger vers le Thibra, un thermoplastique qui sera très efficace pour refaire ces fioritures et réparer ce qui ne va pas. La première convention d’un cosplay est en général un crash test : qu’est ce qui va casser ? Qu’est ce qui ne me plaît pas ? Etait-il confortable pour la journée ? Deux jours ? La première convention va vous aider à répondre à toutes ces questions.

Pour ma part, en plus de réparations, j’ai décidé de refaire toute la peinture. Je l’avais décidé avant, car le rendu final ne me plaisait pas. N’hésitez donc pas à détruire pour reconstruire certaines parties pour améliorer votre armure encore et encore !

Voila, je crois que j’ai tout dit pour ce mois-ci !

Je prépare deux nouveaux cosplays intermédiaires et simples avant de repartir sur un gros projet 2019, j’espère que vous aimerez.


L'article vous plaît ?
  •  
  • 10
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages

Lady Ragnarok

Cosplayeuse depuis 2017, je commence à me spécialiser dans le craft d'armure, et c'est avec plaisir que je vous donnerai des conseils pour débuter ou réaliser certains projets. Retrouvez moi sur : - Facebook : Galamadryacosplay - Instagram : lady_Ragnarok

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!