Comment dessiner les barbes ?

L'article vous plaît ?
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Comment dessiner les barbes_

Comment dessiner les barbes ?

Toujours dans la même ligne directive que je me suis dictée lors de mon dernier tuto, je reviens avec cette problématique que la moitié de la population à : les barbes. Tout comme les cheveux, les barbes se taillent : en bouc, lâché, les favoris, tressé (les viking par exemple, on leurs prêtent souvent cette particularité), etc. En ce moment, c’est Noël ! Ça tombe très bien non ? La barbe ça nous fait bien penser à ce bon vieux monsieur qui nous donnent beaucoup de cadeau… enfin à ceux et celles qui sont sage, n’est-ce pas ? 😉 Je sais que beaucoup compte faire un dessin pour leurs proches sur le thème de Noël, et ceux qui le feront auront raison ! C’est ce qui est géniale c’est de faire un cadeau fait main, quelques choses ou on aura mis tout son cœur ! 😊 C’est aussi ça Noël ! Le plaisir d’offrir !

Mais ? en quoi c’est intéressant d’apprendre à faire des barbes ? On a si peu de personnage principal avec des barbes, est-ce que cela veut dire que nos barbus préférés ne sont pas appréciés à leurs justes valeurs ? Hé bien non… Pour créer des personnages aussi divers que varié ou des illustrations à thème (On imagine souvent les bucherons, les catcheurs, les vikings avec des barbes) Bref…. La barbe est signe de virilité (dans le sens force musculaire). En effet, dans un ancien langage celtique : Bar signifiait homme et Barb signifiait donc la virilité. Oueeee maintenant tu imagines notre bon père noël en homme virile haha ! Nous savons maintenant que la barbe n’est pas seulement masculine mais nous avons prévue un autre tuto thématique dessus.

Donc… pourquoi savoir réaliser un personnage avec une barbe ? Hé bien nous aimons parfois changer de sujet d’étude. Les mères noël sexy sortent à foisons que maintenant il en devient presque original de dessiner… un simple père noël ! Quelle ironie du sort n’est-ce pas ? Lorsque nous dessinons toujours la même chose, on peut sentir une routine s’installer et là… possiblement une perte de passion et de motivation. C’est pour cela que je conseil à qui veut bien l’entendre de parfois changer de vision, de sortir de sa zone de confort. Car oui, Ce que l’on connait par cœur, ce que l’on dessine les yeux fermés, il s’agit de la zone de confort.

« C’est en forgeant que l’on devient forgerons »

Si vous aimez dessiner comme moi des personnages venant de plusieurs époques ou d’autres cultures, vous verrez que les barbes ont plusieurs significations. Tandis elles sont nobles et respecté, tantôt elles sont malmenées et dénigrées. Cela dépend vraiment des cultures et époques, mais une chose est sûre, notre père noël sans barbe c’est inconcevable !! Maintenant que vous savez dessiner des yeux, des bouches, des cheveux (bien que nous reviendrons vite sur le sujet pour l’approfondir) nous allons nous attaquer à ce nouveau tuto poilant et à thème spéciale Noël !

Le père Noël

Dessiner la barbe du père noel

Noël tombe vraiment très bien pour ce tuto poilant sur les poils de menton. Beaucoup trop de personnes trop timides pour dessiner des barbes ! Considéré que ce tuto libérateur comme votre cadeau ! Bientôt, vos personnages seront tout aussi divers qu’intéressant ! Revenons sur notre père Noël préféré. Une chose est sûre, nous ne pouvons l’imaginer sans barbe ! Hmm …. Ah ! Je viens de le faire ! Ce n’est pas très glorieux ! Sachez-le, il aura froid dans son pôle nord !! Il vaut mieux, pour son bien, apprendre à dessiner des barbes ! Ça y est ? vous êtes convaincu ? Super !! Allons-y !!

1 – Placement d’une barbe

Mais où poussent les poils ? ça c’est une problématique que les personnes qui se rasent tous les matins auront une grande facilité à vous répondre ! Mais sur le visage le schéma ressemblerait à ce que vous voyez sur l’image !

Comment dessiner et placer les poils de barbe

Où cibler ?

Tout comme le tuto pour les cheveux, les conseils seront similaires. En effet, une fois que l’on a ciblé les zones poilues et le choix de la coupe, le tour est joué ! Si vous aimé faire des personnages historiques comme moi, vous verrez qu’il y a mille et une façon de coiffer sa barbe (Alors que moi-même je n’en possède pas haha ! Sentez ma jalousie envers les personnes barbues ! Je le confesse !!) Ne pas faire de mèche droite car comme les cheveux, les mèches sont souples ! C’est même pire ! Peu voir aucune personne ne se lisse la barbe tous les jours ! (Si y’a des personnes barbues qui se lisse la barbe, contactez-moi ! J’aimerais beaucoup savoir pourquoi, comment et la fréquence !! 😉 ).

Les mèches seront alors libres de faires des frisettes, ou de « mouler » le menton pour les petites barbes. Vous l’aurez compris, a moins de prendre vraiment beaucoup de temps à coiffer sa barbe (tresses, gel, etc) Nous allons la dessiner libre !

Etapes pour dessiner les barbes

Il est très important de bien respecter la forme du menton lorsque vous faites des barbes courtes ou assez courtes. Celle-ci si colle et nous pouvons y percevoir sa forme. Les longues barbes sont assez …. Longue (c’est très logique oui) et du coup s’éloigne de notre joli menton ! On est au poil ? On continue avec une question que vous pourriez vous poser : pourquoi détail je mets plus de détail à gauche qu’a droite sur le dernier modèle de barbe ? C’est très simple, au lieu de faire mes hachures habituelles, je vais mettre plus de détails pour foncer le papier, cela donnera une impression d’ombre tandis que pour la lumière, je vais laisser le blanc tel quel !

Durant notre histoire, l’une des grandes problématiques a été de voir comment taillé cette belle barbe que nous sommes, tantôt fier, tantôt honteux de montrer ! Comment ? Vous voulez des exemples ? Ahhh bien sûr ! Quoi de mieux qu’une image pour montrer ce qu’il en est n’est-ce pas ?

Les différentes barbes

Différentes barbes à dessiner

En haut a gauche, voici la barbe dite « bohémienne », on la voit souvent dans des films historiques ou de nos jours (moins souvent qu’a l’époque… dommage !) Elle est collée au menton avec une petite moustache qui laisse la bouche respirer contrairement à la barbe « montagnard ». Cette barbe c’est celle que nous avons utilisé pour notre père noël ! J’ai cœur à lui donner plein de poil avec de lui économiser une écharpe ! (Ma foi, on aurait pu lui offrir !

Une idée de cadeau pour le père noël ! 😉 ) Pour vous montrer l’exemple, voici un … montagnard ! (+1 originalité !) la moustache tombante et une courte barbe ont fait fureur et continue d’orner la fière bouche de mon grand-père ! Pour finir avec une barbe combiné moustache que l’on voit parfois et qui demande beaucoup d’entretien avec le personnage en bas ! Il s’agit du « poil satanique » qu’elle orne avec classe !

Comme pour les coupes de cheveux, il est assez facile de trouver plusieurs « catalogue » et ainsi s’inspirer même si nous n’avons pas de barbe ! Hé oui, grâce a nos amis barbiers ont peu trouvé des barbes aussi originales qu’excentriques ! En ce moment la mode est de mettre des boules de noël dans les barbes afin plus que prêt pour les fêtes de fin d’année ! Que rêver de mieux pour nos imaginations et inspirations ?

Conclusion

Au nom de la diversité de nos personnages et à la réhabilitation de la barbe (et de la moustache, ne l’oublions pas) qui de nos jours ont aussi la vie dure à cause des préjugés. On m’a dit une fois que ne pas se rasé était signe de négligence de soi. On peut penser ce l’on veut mais les préjugés aux files du temps peuvent être utiliser dans nos histoires ! (Préjugé durant la période de la Rome antique : seules les esclaves ne pouvaient pas se raser / préjugé chez les celtes : sans barbe tu es efféminé, donc pas virile). Les préjugés, il ne vaut mieux pas les entretenir !

Mais les dénoncer par des histoires ou des illustrations peuvent être très efficace ! Il faut savoir que si nous écoutions les tendances actuelles ainsi que les canons de beautés actuel on ne dessinerais que deux sortes de personnages… en soit la mort de la diversité et de la créativité ! Evitons cela, cultivons-nous car cela enrichie notre vision des choses et pour le coup… notre imagination et notre trait. Tel les découvreurs et les découvreuses que nous sommes, nous nous devons d’élargir nos frontières de l’imagination (et bien sûr, comme tout, ça se travail !) N’oubliez jamais d’être curieux !! Observez, recherchez et dessinez ce qui vous plait ! Dessinez originale et surtout, amusez-vous !!

« La où il y a du poil, il y a de la joie »

Proverbe français


L'article vous plaît ?
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!