Comment bien dessiner une bouche ?

L'article vous plaît ?
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages

Comment bien dessiner une bouche _

Lorsque l’on débute, nous avons tendance à démarrer avec des modèles. Ce n’est pas une mauvaise solution car cela permet d’apprendre les bases ! Mais j’ai pour but de vous aider à prendre votre envol.

Lorsque l’on commence à dessiner, il est difficile de voir quel chemin prendre car comme on le voit partout, il y a mille et une façon de dessiner une bouche ou un œil comme vue précédemment. J’irai même à dire qu’il y a tellement de façon de dessiner une bouche que finalement, un tuto pourrait restreindre votre imagination. Mais mon but reste le même, je vais vous montrer les bases et ainsi, vous pourrez prendre votre envol et choisir, votre style, le peaufiner et l’améliorer aux files du temps. En regardant sur internet on voit beaucoup de tutoriels sur la manière de faire une bouche réaliste de face.

C’est donc pourquoi je ne vais pas vous expliquer comment faire une bouche réaliste de face mais plutôt plusieurs petites bouches, avec et sans dents afin que vous puissiez choisir la bouche qui décrira le mieux l’expression de votre personnage.

A chaque personnage, son visage ! Comme pour l’explication sur les yeux. Nous avons des bouches toutes différentes, à vrai dire, si on regarde bien, aucune n’est pareil. Pourquoi cela serait-il pareil en dessin ? Des bouches larges et fines, des petites bouches aux lèvres pulpeuses, nous avons tellement de choix qu’il serait dommage d’être notre propre frein à l’imagination.

Après les yeux, je souhaite vous apprendre à réaliser une bouche. Pas banal comme suite car la suite logique aurait été de faire les mains. En effet, lorsque l’on voit un personnage, nos yeux se focalisent sur les yeux, le miroir de l’âme, et les mains. Cependant, pour une meilleure explication, je préfère vous réaliser une vidéo plus complète et plus intuitive sur celles-ci d’ici les prochains mois.

La bouche est un élément capital sur un visage. Pas toujours présent dans certains dessins comme par exemple Bécassine mais il s’agit là d’un choix des auteurs. Bon, en réalité Bécassine a une bouche mais lorsqu’elle ne dit rien. Il s’agit simplement d’un point que l’on ne voit pas toujours. Ainsi, la bouche permet de préciser l’expression d’une personne, elle lui donne la parole ! Difficile de parler sans bouche n’est-ce pas ? Il est donc essentiel de pouvoir en faire une, même fermée !

Mais quel est l’intérêt de faire une bouche correcte ? On pourra toujours faire un trait puis basta non ? J’ai envie de dire « si seulement » haha ! Faudrait-il encore bien le placer haha.

Le placement d’une bouche

Une bouche bien placée est une bouche efficace

Pour rappel, avant de faire les éléments, quelques repères ne font pas de mal. Vous pouvez en trouver plusieurs dans des livres pour apprendre à dessiner mais je les trouve bien compliqués pour moi. En ce qui concerne les visages de face, je ne trace donc qu’une croix afin d’avoir un repère pour les yeux, le nez et la bouche.

La bouche ne se place pas trop loin du nez en général. Je dis en général car il y a toujours des contre-exemples comme les personnages des films de Miyazaki pour qui les bouches sont éloignées du nez. Je le prends souvent en exemple car c’est pour moi un style innovant et tout simplement inspirant. Éloigner le nez de la bouche est aussi très efficace pour infantiliser un personnage aussi !

La simple bouche

Essayer de penser la bouche en courbe. Quelle que soit l'émotion voulue.

Les noms que je leur donne sont loin d’être officiels, mais plutôt une aide pour suivre mes dires. Plus qu’un simple trait, la bouche aide grandement à traduire les émotions. Je préfère insister là-dessus. Chaque élément sur le visage a son importance, en négliger un seul serait fatal à l’expression et à la personnalité du personnage que vous créez. Aussi, une fois tracé si on se dit : « Ah… mais non, on ne dirait pas qu’il est en colère » c’est raté. Je conseille vraiment d’éviter de faire des bouches plates, nos visages sont loin de l’être. Les flèches rouges montrent vraiment et insistent sur les courbes de nos bouches. Elles ont beau être « simples », il nous faut tout de même qu’elles soient crédibles. Dans ces exemples, nous pouvons nous passer de faire les dents, car le but ici n’est pas de surcharger le dessin mais bel et bien de faire ressortir une émotion.

La bouche semi-réaliste

Toujours plus de courbe. Une taille moins exagérée

Bien-sûr, plus on souhaite faire du réalisme et plus cela demande de la « technique ». Reprendre l’apparence d’un élément existant trait pour trait a toujours été un défi pour nos amis les dessinateurs. Et ceux de tous temps ! Mais un jour on s’est dit « Et si on primait l’idée plutôt que la forme ? » Comme cela ? Une bouche peut être un trait comme beaucoup de dessins animés ou toutes les caractéristiques d’une bouche réaliste en tout point. Le bonheur ? On peut nager entre ces deux extrémités et parfois même… le faire dans une seule bande dessinée !

Ici, au delà du simple trait, notre objectif est tout simplement de donner un peu plus de volume à cette bouche, reprendre les courbes et les creux. Et grâce à la magie des ombres, nous pouvons lui donner un peu plus de caractère. Comme précédemment, et plus encore dans ces exemples de bouche, il nous faut favoriser les courbes ! Les flèches rouges ici nous montrent qu’il nous faut plus de courbe que dans les bouches dites « simples ». C’est tout à fait normal car nous nous rapprochons du réalisme et nous savons que nous sommes compliquées à dessiner (réalisme). Heureusement, notre but n’est pas de reproduire une photo.

Toutefois, pour l’exemple de la bouche ouverte, j’ai commencé à faire des dents. J’expliquerai cela plus loin dans le tutoriel.

Les ombres peuvent être réalisées comme bon vous semble. Avec des hachures ou bien encore des aplats noirs. Et sans parler de la couleur !

Dans tous les sens !

Il n'existe pas de bouche passe-partout, à nous de la modeler !

Créer une bouche de face est en soit une belle victoire ! Mais allez, passons au niveau 2 avec des bouches dans tous les sens ! Il n’existe pas de bouche « basique » à utiliser comme patron. Et ce n’est pas étonnant vu que cet élément est amené à bouger pour sortir beaucoup de bêtises ! C’est notamment le cas de la mienne haha ! Même un personnage sans expression apparent n’a pas forcement de bouche prédéfinie. Détaillée ou non, l’important est de voir une bouche en harmonie avec les autres éléments du visage. Il en faut si peu pour qu’elle choque.

Astuce : Si vous avez un doute sur la crédibilité de celle-ci, prenez un miroir et regardez votre personnage. Le reflet vous indiquera les traits à modifier.

Et les dents ?

Avec ou sans détail, c'est à vous de voir ce que vous préférez !

Il est toujours difficile de faire des dents qui ne ressemblent pas à des glaçons. Lorsqu’on lit des œuvres graphiques ou que l’on regarde des animations on peut voir que cette problématique à été de bien des manières !
Mais oui, cet aplat blanc que l’on peut apercevoir certaines fois dans les bouches de nos personnages préférés dans My Hero Academia.

Tout comme notre bouche que nous surnommons semi réaliste, les dents peuvent être représentées sans trop donner de détails ! Car trop de détail pourrait être contre-productif dans certaines scènes, notamment les scènes plutôt comiques. Nous serons en effet loin des belles dents de Kaneki de Tokyo Ghoul lorsqu’il a son masque.

Aussi, faire de dents bien marquées est aussi tous a fait possible ! Nous pouvons voir dans les mangas du génie nommé Harold Sakuishi : Beck, Seven Shakespeares et RIN, que les dents sont vraiment très marquées, je vais vous dessiner un exemple haha ! Cela rend les personnages très expressifs et me contredit donc dans les parties comiques ! Ah Maitre Harold est réellement un génie !

Conclusion

Pour conclure ce deuxième tuto, je conseille et insiste sur le fait de prendre votre envol, d’observer d’autres créations et essayer de les faire à votre manière. Si vos premières bouches ne seront pas satisfaisantes, n’abandonnez pas ! Quand on échoue, on apprend ! Le tout est de s’entrainer à réaliser plusieurs bouches, des fines, des rondes, ouvertes ou fermées etc…

Des visages avec des émotions diverses et variées et surtout réfléchir sur le choix de celles-ci. Car c’est toujours dans le but de représenter l’idée que l’on souhaite voir arriver sur la feuille que nous dessinons. Il m’arrive parfois de me regarder dans le miroir afin de mieux capter mes émotions, si j’ai l’air ridicule ? Peut-être haha ! Mais cela est d’une grande aide car même si le dessin que l’on souhaite faire est simpliste, il nous faut toutefois nous inspirer de la réalité ! Quelque soit le style que l’on souhaite.

J’espère qu’avec mon tuto, vous n’en ferez qu’une « bouchée » ! 😉


L'article vous plaît ?
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages

Espérance

Salut à tous, c'est Gwendoline, J'aime l'illustration, l'animation, la bd, l'histoire et le fromage ! Suivez moi sur Facebook @SimonGwendoline

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.